ANGOLA:Tchizé dos Santos suspendu du Comité central

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

La député Tchizé dos Santos a été suspendu vendredi du Comité central, organe de partie. La décision, selon le Club-K, a été approuvée en marge de ce qui a été considéré comme la dernière réunion avant le VIIe Congrès extraordinaire du parti prévu pour le 15 juin, qui réaffirmera le leadership et la stratégie du président João Lourenço.

"Le Comité central a approuvé l'ouverture d'une procédure disciplinaire et l'application de la mesure suspendant l'adhésion du Comité central, conformément à l'article 35 des Statuts du MPLA, le camarade Welwitschea José dos Santos, membre de cet organe, pour le qui enfreint les règles de discipline à la lumière des statuts et du code de déontologie du parti ",
 
La suspension de Tchizé intervient près d'un mois après qu'elle ait engagé publiquement un échange de vues avec les principaux responsables du MPLA, pour revenir sur le sujet de son absence au Parlement, ainsi qu'une alerte à propos des mêmes actes commis par le chef du parti, João Lourenço, en tant que chef d'état.

A cette occasion, le porte-parole du MPLA, Paulo Pombo, a assuré - dans un entretien avec Lusa - que l'expulsion de Tchizé dos Santos au Parlement n'était pas assimilée, mais assurait sinon que le sujet serait débattu par le comité de discipline, raison pour laquelle anticiper quoi qu'il en soit d'une éventuelle décision d'organes "indépendants et autonomes".

Paulo Pombolo a rappelé que le parti "n'a pas pour règle" de discuter des affaires intérieures sur la "place publique", d'autant que Tchizé dos Santos, qui réside au Royaume-Uni, fait partie du comité central du MPLA, dont les membres ont des responsabilités accrues, supérieur à ceux des militants de la base.

"La camarade Tchizé dos Santos, en tant que membre du Comité central, sait qu'il existe des règles et des normes à suivre et elle se comporte mal", a-t-il déclaré, soulignant que tout avait commencé avec une lettre du 7 mai du groupe parlementaire du MPLA. , pour "conseiller" à la membre de suspendre temporairement le mandat parce qu'elle est absente du Parlement depuis plus de 90 jours.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

The deputy Tchizé dos Santos was this Friday suspended of the Central Committee, organ of part. The decision, according to Club-K, was approved the margin of what was considered the last meeting before the VII Extraordinary Congress of the party scheduled for June 15 that will reaffirm the leadership and strategy of President João Lourenço.

"The Central Committee approved the initiation of disciplinary proceedings and the application of the measure suspending membership of the Central Committee, in accordance with article 35 of the MPLA Statutes, Comrade Welwitschea José dos Santos, a member of this body, for the conduct which violates the rules of discipline in light of the Statutes and the Party Code of Ethics, "


 
Tchizé's suspension comes almost a month after he has publicly entered into an exchange of arguments with top MPLA officials, returning to the subject of his absence in parliament, plus an alert of the same about acts practiced by party leader João Lourenço, as head of state.

On the occasion, the MPLA spokesman, Paulo Pombo, assured - in an interview with Lusa - that the expulsion of Tchizé dos Santos in the parliament is not equated but assured otherwise that the subject would be debated by the discipline committee, reason why could not anticipate whatever it may be about a possible decision of bodies that are "independent and autonomous".

Paulo Pombolo recalled that the party "does not have as a rule" to discuss internal affairs in the "public square", especially since Tchizé dos Santos, who is residing in the United Kingdom, is part of the MPLA Central Committee, whose members have increased responsibilities, superior to those of the base militants.

"Comrade Tchizé dos Santos, as a member of the Central Committee, knows that there are rules and standards to be followed and she is misbehaving," he said, noting that everything began with a letter from the MPLA parliamentary group dated May 7 , to "advise" the Member to temporarily suspend the mandate because she has been absent from Parliament for more than 90 days.

INB1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article