Basketball : la NBA va lancer une ligue africaine en soutien avec Obama

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

La NBA, la ligue américaine de basketball se déploie en Afrique. Alors qu’elle tenait son traditionnel All Star Game ce week-end à Charlotte (Etats-Unis), la NBA a annoncé le lancement d’un championnat africain qui a déjà reçu les bénédictions de l’ancien président américain Barack Obama.

La BAL, entendez Basketball Africa League, devrait prendre forme dès 2020 et regrouper douze équipes venues de tout le continent. Un championnat né d’une collaboration entre la NBA (National Basketball Association, principale ligue de basket-ball au monde) et la FIBA (la fédération internationale de basket).

Cette année déjà, un tournoi de qualification – qui s’appuiera sur des compétitions déjà existantes – aura lieu afin de déterminer les équipes qui participeront à la future ligue. Mais déjà, des pays comme l’Angola, l‘Égypte, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud ou encore la Tunisie sont déjà cités, avec la précision que pas plus de deux équipes par pays sélectionné ne seront qualifiées.

Avec l’arrivée de la NBA en Afrique, les professionnels du basket espère révolutionner ce sport sur le continent. “Avoir une ligue professionnelle de premier niveau en Afrique fournira une plateforme parfaite pour les joueurs d‘élite et pour inspirer les plus jeunes”, s’est enthousiasmé Amadou Gallo Fall, le directeur général de la NBA en Afrique. “C’est un jour historique pour le basket-ball sur notre continent”, a renchéri Alphonse Bilé, secrétaire général de la Fiba Afrique.

>>> LIRE AUSSI : Basketball – A New York, Kagame s’engage à mobiliser l’Afrique derrière la NBA
Soutien financier et infrastructurel
Pour Adam Silver, le patron de la NBA, il s’agit surtout de donner au basket africain, l‘évolution qu’il mérite. “L’Afrique est un moteur économique énorme”, a déclaré Silver. “Cependant, l’un des secteurs dans lequel nous n’avons pas vu une croissance économique énorme, c’est le secteur du sport. Et c’est quelque chose sur lequel nous sommes tous particulièrement concentrés”, a-t-il ajouté, soulignant l’intérêt que portent déjà des partenaires de la NBA au nouveau projet.

C’est notamment le cas des marques Pepsi et Nike Jordan. Idem pour l’ancien président américain Barack Obama, fan inconditionnel de basketball. À en croire Adam Silver, M. Obama a affirmé vouloir “participer directement à ces activités en Afrique”. En attendant l’aboutissement des discussions entre la NBA et Barack Obama, samedi, ce dernier a fait parvenir une vidéo lors des All Stars Games pour soutenir le projet.

“J’espère que vous saurez que, grâce au sport, si vous faites des efforts, vous serez récompensés”, a déclaré Obama. “J’espère que le sport vous apprendra ce que signifie jouer en équipe et que même si vous êtes le meilleur joueur, votre travail ne consiste pas uniquement à vous montrer, mais à faire avancer vos coéquipiers”, a lancé l’ancien président.

De prime abord, l’implication de la NBA et de la FIBA ​​comprendra un soutien financier et des ressources pour la poursuite de la croissance du basketball sur le continent, ainsi que la formation des joueurs, des entraîneurs et des arbitres et l’installation de certaines infrastructures pour la nouvelle ligue.

Depuis le début des années 2010, la NBA a montré un engouement certain pour l’Afrique. Dès 2015, à trois reprises, elle y a notamment organisé les NBA Africa Games, tous vendus : deux à Johannesburg, et la dernière édition à Pretoria. De nombreux joueurs et entraîneurs actuels de la ligue, ainsi que plusieurs légendes de la ligue étaient de ces voyages.

 

( ENGLISH ) <<>>

 

The NBA, the American Basketball League unfolds in Africa. While holding its traditional All Star Game this weekend in Charlotte (USA), the NBA has announced the launch of an African championship that has already received the blessings of former US President Barack Obama.

The BAL, mean Basketball Africa League, should take shape from 2020 and bring together twelve teams from all over the continent. A championship born from a collaboration between the NBA (National Basketball Association, main basketball league in the world) and FIBA ​​(the International Basketball Federation).

This year already, a qualifying tournament - based on already existing competitions - will be held to determine the teams that will participate in the future league. But already, countries like Angola, Egypt, Kenya, Morocco, Nigeria, Rwanda, Senegal, South Africa or Tunisia are already mentioned, with the precision that no more than two selected country teams will not be qualified.

With the arrival of the NBA in Africa, basketball professionals hope to revolutionize the sport on the continent. "Having a top-level professional league in Africa will provide a perfect platform for elite players and inspire the youngest," enthused Amadou Gallo Fall, the NBA's chief executive in Africa. "This is a historic day for basketball on our continent," said Alphonse Bilé, secretary general of Fiba Africa.

>>> READ ALSO: Basketball - In New York, Kagame pledges to mobilize Africa behind the NBA
Financial and infrastructural support
For Adam Silver, the boss of the NBA, it's all about giving African basketball the evolution it deserves. "Africa is a huge economic engine," Silver said. "However, one of the sectors in which we have not seen tremendous economic growth is the sports sector. And it's something we're all very focused on, "he added, highlighting NBA partners' interest in the new project.

This is particularly the case of Pepsi and Nike Jordan brands. Ditto for former US President Barack Obama, hardcore fan of basketball. According to Adam Silver, Obama said he wants to "participate directly in these activities in Africa". Pending the outcome of discussions between the NBA and Barack Obama, Saturday, he sent a video at the All Stars Games to support the project.

"I hope you will know that with sport, if you make an effort, you will be rewarded," Obama said. "I hope that the sport will teach you what it means to play as a team and that even if you are the best player, your job is not only to show you, but to advance your teammates," said the former president.

At first glance, the involvement of the NBA and FIBA ​​will include financial support and resources for the continued growth of basketball on the continent, as well as the training of players, coaches and referees and the installation of certain infrastructures for the new league.

Since the beginning of 2010, the NBA has shown a certain craze for Africa. In 2015, she organized the NBA Africa Games three times, all sold: two in Johannesburg, and the last edition in Pretoria. Many of the league's current players and coaches, as well as several legends of the league were from these trips.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article