Élections en RDC : les évêques disent connaître le vainqueur et demandent la "vérité" à la Céni

INB1

INB1

La puissante conférence épiscopale congolaise (Cenco) a indiqué jeudi qu’elle connaissait le nom du vainqueur de l‘élection présidentielle en République démocratique du Congo et a demandé à la Commission électorale (Céni) de proclamer les résultats dans “la vérité et la justice”.

La mission d’observation de la Cenco “constate que les données à sa disposition issus des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d’un candidat comme président de la République”, a déclaré son porte-parole, l’abbé Donatien Nshole.

“Il est important de souligner que les irrégularités observées n’ont pas pu entamer considérablement le choix que le peuple congolais a clairement exprimé dans les urnes”, a-t-il ajouté.

“A cet effet, la Céni est appelée en tant qu’institution d’appui à la démocratie de publier en toute responsabilité les résultats des élections dans le respect de la vérité et de la justice”, a-t-il poursuivi.

L’abbé Nshole présentait le rapport préliminaire de la Mission d’observation électorale de la commission justice et paix de la Cenco, qui affirme avoir déployé quelque 40.000 observateurs lors des élections dimanche.

Les élections présidentielle, législatives et provinciales de dimanche doivent désigner notamment le successeur du président Joseph Kabila, interdit de nouveau mandat selon la Constitution.

Crainte du scénario de 2011 ?
La Céni avait indiqué mardi qu’elle proclamerait les résultats provisoires “au plus tard” dimanche. La Céni a fait savoir jeudi qu’un report de l’annonce était possible.

Le ministre des Médias, Lambert Mende, a rappelé jeudi que seule la Céni était “habilitée à annoncer et publier les résultats des votes”.

“Le gouvernement et les cours et tribunaux de la RDC ont la charge de garantir cette intégrité en faisant en sorte notamment que toutes les parties prenantes au processus électoral autre que la Céni s’abstiennent de semer la confusion dans les esprits”, avait prévenu le ministre et porte-parole du candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary.

“Les résultats proclamés par la Céni ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”, avait déclaré l’ex-archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, le 12 décembre 2011 à l’annonce de la réélection contestée du président Kabila.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

The powerful Congolese Bishops' Conference (Cenco) said Thursday that it knew the name of the winner of the presidential election in the Democratic Republic of Congo and asked the Electoral Commission (CENI) to proclaim the results in "truth and justice ".

The observation mission of the Cenco "notes that the data available to him from the minutes of the polling stations consecrates the choice of a candidate as President of the Republic," said his spokesman, Father Donatien Nshole.

"It is important to underline that the irregularities observed could not considerably affect the choice that the Congolese people clearly expressed at the polls," he added.

"To this end, the CENI is called as an institution supporting democracy to publish in all responsibility the election results in the respect of truth and justice," he said.

Father Nshole presented the preliminary report of the Electoral Observation Mission of the Justice and Peace Commission of Cenco, which claims to have deployed some 40,000 observers in the elections on Sunday.

Sunday's presidential, legislative and provincial elections must include President Joseph Kabila's successor, banned from a new constitutional mandate.

Fear of the 2011 scenario?
The CENI said on Tuesday it would proclaim provisional results "no later than" Sunday. The Ceni said Thursday that postponement of the announcement was possible.

Media Minister Lambert Mende recalled Thursday that only the CENI was "authorized to announce and publish the results of the votes".

"The government and the courts and tribunals of the DRC have the task of ensuring this integrity by ensuring in particular that all stakeholders in the electoral process other than the ICI refrain from confusing the minds," warned the Minister and spokesman of the candidate of the power, Emmanuel Ramazani Shadary.

"The results proclaimed by the Ceni do not conform to truth or justice," the former Archbishop of Kinshasa, Cardinal Laurent Monsengwo, said on December 12, 2011, at the announcement of the disputed re-election of President Kabila .

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article