Afrique. du Sud : des milliers de participants au carnaval du Cap

INB1

INB1

Un tour chez la maquilleuse pour des motifs à plusieurs couleurs, histoire de se préparer pour le carnaval du Cap en Afrique du Sud qui se tient tous les ans. Cette année encore, des milliers de personnes y ont pris part, comme dans les années précédentes.

La tradition, vieille de deux siècles et ancienne au Cap, a survécu à l’Apartheid. Le carnaval retrace les réjouissances des esclaves, le 2 janvier, seul jour de l’année où il leur était permis de se rassembler et de se détendre. C‘était d’ailleurs le jour où ils étaient autorisés à célébrer le nouvel an.

Et comme à chaque fois, participants et visiteurs sont émerveillés et éblouis par la créativité et la joie rassemblées dans un esprit de fête.

“Parce que c’est une (culture) Africaine, comment dire, une culture colorée, c’est agréable d‘être ici. Juste pour s’asseoir et regarder parce que tu le fais pour ta famille, ta femme, tes enfants.” Se réjouit Yaseen Hoffman, spectateur.

Le «Tweede Nuwe Jaar» (deuxième Nouvel An en langue afrikaner) célèbre ainsi l’abolition de l’esclavage dans la province du Cap. Le carnaval ménestrel est l‘événement phare de la ville.

En plus du défilé qui s‘étend sur un peu plus d’un kilomètre, et autres attractions comme les danses et autres spectacles, le carnaval se veut être pour certains un moment de communion et de prise de conscience.

“Nos jeunes, en gros, je les tiens à l‘écart de beaucoup de crimes, etc. Et pour moi, c’est amusant, j’adore ça. Marcher dans Wale Street avec ma troupe derrière moi pour voir ce que j’ai fait pendant toute l’année, la troupe avec moi, c’est une grande réussite.” Rappelle Ziyaad Williams, propriétaire, District Six Hanover Minstrels.

L‘événement qui se tient habituellement au mois de mars a été anticipé pour 2019. Il met en valeur et célèbre la diversité vibrante du Cap – et de l’Afrique du Sud.

Avec plus de 50 groupes communautaires, des chars spectaculaires, des marionnettes géantes et des costumes extravagants la Green Point Fan Walk a repris vie.

Le Carnaval du Cap est un projet phare provincial du Département national des arts et de la culture.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

A trip to the make-up artist for multicolored motifs, just to get ready for the Cape Town Carnival in South Africa, which is held every year. This year again, thousands of people took part, as in previous years.

The tradition, two centuries old and old in Cape Town, has survived Apartheid. The carnival recounts the slave rejoicings on January 2, the only day of the year when they were allowed to gather and relax. It was also the day they were allowed to celebrate the new year.

And as always, participants and visitors are amazed and dazzled by the creativity and joy gathered in a festive spirit.

"Because it's an African culture, how to say, a colorful culture, it's nice to be here. Just to sit and watch because you're doing it for your family, your wife, your children. "Yaseen Hoffman, a spectator, is delighted.

The "Tweede Nuwe Jaar" (Second New Year in Afrikaner) celebrates the abolition of slavery in the province of Cape Town. The Minstrel Carnival is the city's flagship event.

In addition to the parade that stretches for a little over a kilometer, and other attractions such as dances and other shows, the carnival is meant to be for some a moment of communion and awareness.

"Our young people, basically, I keep them away from many crimes, etc. And for me, it's fun, I love it. Walking in Wale Street with my troop behind me to see what I've been doing all year long, the troupe with me is a great achievement. "Recalls Ziyaad Williams, Owner, District Six Hanover Minstrels.

The event, usually held in March, has been scheduled for 2019. It highlights and celebrates the vibrant diversity of Cape Town - and South Africa.

With more than 50 community groups, spectacular floats, giant puppets and extravagant costumes the Green Point Fan Walk has come alive.

The Cape Carnival is a provincial flagship project of the National Department of Arts and Culture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article