RDC – Présidentielle: un mort par balle et un bâtiment de la CENI en feu

INB1

INB1

Un jeune de 17 ans, partisan de l’opposant Félix Tshisekedi, candidat à l’élection présidentielle du 23 décembre, a été tué par balle à Mbuji-Mayi dans le centre de la République démocratique du Congo ce jeudi 13 décembre avant l’arrivée prévue du candidat dans son fief du Kasai, par un policier qui a ouvert le feu sur lui, a indiqué une source de son parti.

La campagne électorale est rattrapée par les violences dirigées principalement contre les deux candidats de l’opposition et leurs partisans. Mardi et Mercredi, au moins quatre partisans d’un autre opposant, Martin Fayulu, ont été tués au Katanga dans le sud-est de la République démocratique du Congo, selon un bilan établi sur des sources diverses.

A dix jours de la présidentielle de la République démocratique du Congo (RDC), un incendie s’est déclaré ce jeudi dans un entrepôt de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à 4h (heure locale), et a consumé plus de 70% du matériel électoral destiné à la capitale Kinshasa, selon le ministre congolais de l’Intérieur Henri Mova Sakanyi. 

Les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales prévues le 23 décembre doivent organiser la succession du président Joseph Kabila qui ne peut pas se représenter selon la Constitution.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

A 17-year-old supporter of opponent Felix Tshisekedi, a presidential candidate on 23 December, was shot dead in Mbuji-Mayi in the center of the Democratic Republic of Congo on 13 December before the arrival candidate in his stronghold of Kasai, by a police officer who opened fire on him, said a source of his party.

The election campaign is overtaken by violence directed mainly against the two opposition candidates and their supporters. On Tuesday and Wednesday, at least four supporters of another opponent, Martin Fayulu, were killed in Katanga in the southeastern Democratic Republic of Congo, according to a balance sheet drawn from various sources.

Ten days of the presidential election of the Democratic Republic of Congo (DRC), a fire broke out on Thursday in a warehouse of the Independent National Electoral Commission (CENI) at 4am (local time), and consumed more than 70% election materials for the capital Kinshasa, according to Congolese Interior Minister Henri Mova Sakanyi.

The presidential, national and provincial elections scheduled for December 23 must organize the succession of President Joseph Kabila who can not represent under the Constitution.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article